Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moitoresto

Le Prince Noir, Vivien Durand * Lormont (33) - 18 avril 2014

   le prince noir vivien durand avril 2014 10
   En Gironde, il y a eu beaucoup de changements au niveau des grands chefs de la région. Une des meilleures nouvelles de ce "mercato" fut la relève du vieillissant Jean-Marie Amat à Lormont : un certain Vivien Durand, chef étoilé de la Maison Eguiazabal, bar à vins dans le 64 où il y officiait seul en cuisine. Ce restaurant était déjà sur ma "wish-list", les nombreux avis sur internet évoquaient une cuisine "canaille", "généreuse","excellente", "simple (dans le bon sens du terme, celui opposé à "compliqué" souvent synonyme de "raté" en cuisine) mais créative", sans aucune réserve éventuelle. Il était sûr et certain que ce chef allait apporter un vent de renouveau dans cette maison au superbe cadre.

  Un bref arrêt pour consulter la nouvelle carte nous a permis de constater que "généreux" était tout à fait approprié : connaissez-vous beaucoup de restaurants étoilés Bordelais dont le menu du déjeuner est à 28 euros avec des plats de la carte? De plus, la lecture de cette dernière est plus qu'alléchante, TOUT FAIT ENVIE.
  Une semaine après, un déjeuner est donc programmé pour une belle occasion à fêter. Nous y avons fait un repas absolument PARFAIT, constatant ainsi que tout ce qui était dit à droite et à gauche sur internet et dans les guides était plus que mérité. C'était même sûrement encore mieux à Lormont, car le cadre est magnifique, le restaurant également, et cette dualité entre le moderne et l'ancien sied à merveille à l'esprit de ce chef. Les cuissons, les assaisonnements, les accompagnements, l'esprit simple mais raffiné et recherché de la cuisine, le côté "canaille", le service d'une gentillesse extrême.... tout était parfait. Une pointe d'humour est même apportée à la lecture de la carte (l'appellation de ce plat de légumes, héhé) et lors de l'arrivée du plat de lentilles/foie gras, dans une belle assiette de "mamie", si décalée et pourtant si classe. C'est un détail, mais la perfection s'y niche. En parlant de perfection et de détails, vous connaissez beaucoup de restaurants gastronomiques qui ont le goût de mettre en musique de fond "Heartbreak hotel" du divin Mickaël Jackson, titre excellentissime et trop peu méconnu perdu dans un album des Jacksons? La classe, la grande classe.

  Bref, ce fut absolument parfait. Vivien Durand est un chef que nous adorons déjà (merci pour les quelques mots échangés en fin de service), et nous n'avons qu'une seule envie : y retourner, y avoir autant de plaisir, et envoyer tout le monde dans cette très belle adresse. Enfin, de nouveau, il fait bon s'arrêter au Prince Noir.

le prince noir vivien durand avril 2014 01

le prince noir vivien durand avril 2014 02

le prince noir vivien durand avril 2014 03

le prince noir vivien durand avril 2014 04

                                                L'entrée du restaurant.

le prince noir vivien durand avril 2014 05

L'extension moderne et la terrasse. 

le prince noir vivien durand avril 2014 06
La table d'hôte juste en face de la cuisine, qui se fait de plus en plus chez tous ces chefs de la "nouvelle génération" (vu chez David Toutain, à La Grenouillère...). Sans réservation possible, elle permet d'installer les arrivées à l'improviste, les amis etc...
 

le prince noir vivien durand avril 2014 08

le prince noir vivien durand avril 2014 09

le prince noir vivien durand avril 2014 10
Pour accompagner l'apéritif : tartine beurre demi-sel / févettes.
Simple, efficace. L'esprit de cette cuisine me parle, on se sent bien.

 

le prince noir vivien durand avril 2014 11

le prince noir vivien durand avril 2014 12

 Pain de campagne et focaccia à la saucisse basque (dont j'ai oublié le nom...)
  Excellent, et original.
 

le prince noir vivien durand avril 2014 14

   Entrée 1 : Moelleux de foie gras et magret mariné, lentilles, bouillon ristretto
  Dans la fameuse assiette. Excellent et original grâce à ce bouillon au café. Que dire de plus lorsque c'est aussi bien?

 

le prince noir vivien durand avril 2014 16

Entrée 2 : Copeaux et pulpe d'asperges vertes, oeuf poché et Belper Knolle Alt.
Parfaitement cuisiné, simple mais extrêmement efficace, avec cette touche d'originalité et d'assaisonnement apportée par ce Belper Knoll Alt, fromage suisse au poivre Malabar et sel de l'Himalaya. Encore un sans-faute.

le prince noir vivien durand avril 2014 15

 

le prince noir vivien durand avril 2014 18

   Plat 1 : Echine de porc d'Ospital, crémeuse d'épinard et gnocchi.
Au final, un très bon plat de viande se résume par une cuisson parfaite, un jus de viande parfait, un accompagnement parfait. C'était donc un très bon plat de viande.

le prince noir vivien durand avril 2014 20

Plat 2 : Merlu de ligne de Ciboure, asperges blanches et fleur du jardin. 
  Un esprit Ducassien dans le dressage qui rappelle Piège époque Crillon (normal, héhé, c'est aussi un disciple de Ducasse). Excellent plat de poisson tout en simplicité avec un beurre blanc plus que maîtrisé.

le prince noir vivien durand avril 2014 19

le prince noir vivien durand avril 2014 21

Dessert 1 : Coque de meringue, fraises, sorbet mamia, crème montée, jus aux zestes de citron
  Si vous voyez souvent ce genre de dessert dans un menu déjeuner à 28 euros, alors envoyez-moi directement un mail. Encore une fois, des produits de saison auquels le chef, sans les dénaturer, apporte une belle valeur ajoutée. C'est excellent, très frais, parfait pour terminer cet excellent repas. Pour la culture générale, le mamia est un fromage frais basque.

 

le prince noir vivien durand avril 2014 22

Dessert 2 : Pomme, glace caramel, palet de pop-corn.
Original, beau, bon. Déjà fini? Snif.

 

le prince noir vivien durand avril 2014 23

Mignardises : tarte au citron
Si je dis excellent, est-ce assez original comme adjectif qualificatif? Mouais, bof.

 

le prince noir vivien durand avril 2014 24
  Le restaurant situé sur le site du château du Prince Noir a pris un sacré coup de jeune sous la houlette du talentueux Vivien Durand, et c'est une sacrément bonne nouvelle. Les amateurs du lieu période Amat doivent y retourner pour ne pas mourir idiots  (s'ils étaient réellement de fins gourmets), et tous les autres doivent y aller IMPERATIVEMENT. Le rapport qualité-prix y est plus qu'excellent, la cuisine est succulente, le service parfait et le cadre magnifique. Nous remercions le chef et toute l'équipe pour ce super moment passé chez eux, et nous n'avons qu'une seule envie : revenir! Un repas adoré de A (comme "assiette de mamie") à V (comme "Vivien"). 

Le Prince Noir, Vivien Durand
Château du Prince Noir
1, rue du Prince Noir
33310 LORMONT
05 56 06 12 52
Ouvert du lundi au vendredi
Menus à 28 € (déjeuner en semaine),  66 € (dégustation 4 services) et 78 € (dégustation 5 services)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article