Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moitoresto

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

   01-la cape cenon

(Mise à jour : La Cape a perdu son étoile dans le Guide Michelin 2016)

La Cape est un restaurant étoilé de la banlieue Bordelaise très particulier qui casse les codes de ce type de restaurant.

Pourquoi "très particulier"?
Parce qu'il est situé dans un vulgaire pavillon de banlieu, dont le parking est celui d'un supermarché.


Pourquoi "qui casse les codes"?
Car c'est une adresse accessible, dont le but avoué est de permettre à tous de profiter d'une cuisine reconnue par le guide Michelin. Le menu "entrée/plat/dessert", avec des produits nobles (cèpes, lotte, Saint-Jacques, foie gras, anguille fumée, langoustine, colvert) n'est qu'à 38 euros! Le menu dégustation, le plus cher, qui reprend 5 plats de la carte en plus petites portions, est à 57 euros. Très bon marché pour un étoilé! De plus, pas loin des cités, on ne vient pas ici pour le cadre, mais pour la cuisine!

    Cette idée un peu folle au départ est celle d'un chef emblématique du Bordelais, que l'on ADORE, Nicolas Magie.  Parti conquérir la deuxième étoile au Saint-James, à Bouliac, c'est son ancien second, Thomas Brasleret, qui est aux commandes des cuisines et qui a réussi à conserver l'étoile après le départ du mentor (mais toujours propriétaire).

      Nous avons donc décidé de tester cette adresse à l'occasion d'une petite virée Bordelaise. A l'image de ce que j'ai pu lire sur le restaurant Pic à Valence ou Troisgros à Roanne (également situés dans des zones "non-idylliques"), quand on traverse la porte d'entrée du restaurant, on oublie complètement le cadre extérieur peu sexy. Cela reste un restaurant classique, et de très bon goût.

    La philosophie de cet établissement semble être "simplicité" et "décontraction". Le service est sympa, décontracté et efficace. Simplicité de la carte également, qui n'est pas à rallonge (très bon signe). Simplicité des plats, Thomas Brasleret a compris qu'il fallait mieux faire peu et bien, que de compliquer l'assiette pour au final se perdre. Il a eu cette intelligence et nous avons été très agréablement surpris par sa cuisine. Il fait ce qu'il sait faire et il le fait bien. C'est bien executé, simple mais avec toujours une pointe d'originalité ou de technicité discrète. La cuisine est donc à l'image de cette adresse qui veut rester accessible, qui ne se désolidarise pas de la population locale et qui souhaite réellement faire plaisir. Cette philosophie me parle.

 

01c-la cape cenon

02-la cape cenon

 Quelques olives panées pour l'apéritif.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013
La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013
La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

La carte, présentée de façon originale dans une chemise à élastique.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013
La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Mise en bouche : Crême de potiron et maki de riz.
Simple, bon, beau.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Pain perdu avec cèpes, crème glacée persillade et jus réduit.
Voilà l'exemple de "simplicité efficace" dont je parlais dans l'introduction. Cèpes/persillades, c'est un accord classique. Mais il est ici revisité en pain perdu, avec la SUCCULENTE crème glacée persillade et un jus de viande parfaitement réalisé. C'est excellent et très gourmand.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Foie-gras poché dans un bouillon d'anguille fumé, pomme verte et navet.
  Bizarrement très répandu, j'ai pourtant eu une mauvaise expérience de  cet accord "poisson fumé/foie gras". Mais comme mon but est de toujours faire confiance aux chefs, j'ai voulu tester de nouveau cet accord en version bouillon. Bien m'en a pris, car passé la surprise du goût particulier du puissant bouillon et de son accord avec le foie gras poché, chaque bouchée ne me faisait finalement qu'apprécier encore plus ce plat. Je suis donc réconcilié avec cet accord grâce à la Cape, et ce plat aux saveurs indescriptibles est ce que j'ai goûté qui se rapproche le plus de ce qu'on appelle "l'Umami", cette 5ème saveur de base.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Lotte confite à l'encre, maki d'encornets, crème d'ail et émulsion citronnée
Un plat généreux, avec une excellente cuisson à basse température de la lotte et des encornets sautés. Seul petit bémol, l'émulsion un peu liquide qui l'est devenu davantage avec la perte d'eau de la lotte.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Saint-Jacques rôties, palets de choux fleur à la noisette et condiment iodé.
Un plat encore une fois à l'image de l'adresse, simple, bon, réfléchi et original. Simple car on n'est pas perdu dans des milliards de saveurs. Saint-Jacques/chou fleur, ça fonctionne. Bon... car ça l'était! Réflechi, car quitte à faire un excellent jus de viande, autant l'utiliser! Ces jus sont ce que j'appelle "du caviar en sauce", c'est pour moi un véritable geste de cuisinier, et j'apprécie de le voir dans 3 plats de nos menus, alors que certains pourraient se dire "encore du jus de viande??". Enfin, original car des palets de purée de chou-fleur semi-prise de la même taille que les Saint-Jacques (sympa l'effet visuel!) sont évidés et renferment un excellent tartare iodé. Enfin, une "feuille d'huître sur le gâteau" complète ce plat terre/mer. Excellent, on sent la patte du mentor.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Le fromage : Saint-Marcelin de M. Rochas, duxelles de cêpes et écume d'amande
  Il est rare de voir des fromages travaillés, je me suis donc jeté dessus. Simple, bon.. et le jus de viande devient mon dessert! Miam.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

Feuille à feuille "figue-rôtie", mousse et glace sirop d'érable
Encore une fois, la simplicité et l'efficacité dominent dans ce dessert. C'était excellent, et cela clôture un repas de qualité et une très bonne soirée.

La Cape * Cenon (33) - 24 octobre 2013

 Quelques mignardises. Le point faible du repas.  

En bref, une adresse à conseiller sur le Bordelais, une valeur sûre accessible à toutes les bourses. Par contre, ne pas y aller si vous souhaitez un service guindé, une cuisine qui essaye d'en faire trop, car vous vous tromperiez d'adresse. Non non, c'est une table de grande qualité, qui a su rester simple et pas élitiste malgré sa distinction au fameux guide rouge. Merci au chef et à toute l'équipe pour ce repas. Je souhaite une longue vie à la Cape et à son esprit.

LA CAPE
9 Allée Morlette
33150 CENON
05 57 80 24 25
Réservations uniquement par téléphone
Fermé samedi, dimanche et jours fériés
Menus à 26 € (le midi), 39 € (Entrée-plat-fromage ou dessert) et 57 € (dégustation 5 plats)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article