750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Moitoresto

LES NOUVEAUX ÉTOILÉS DU GUIDE MICHELIN 2018

LES NOUVEAUX ÉTOILÉS DU GUIDE MICHELIN 2018

  Finis les rumeurs et les pronostics amusants, le palmarès du Guide Michelin a été dévoilé lundi 5 février, lors d'une grande cérémonie diffusée sur Facebook. Moquée sur internet lors de son annonce, cette nouvelle façon de dévoiler les résultats nous a, au contraire, plutôt plu. Mettre des visages sur les noms des restaurants, avoir véritablement la surprise des nouveaux 2 étoiles (dommage que la surprise ne soit pas totale jusqu'au bout pour les 3 étoiles également, finalement...), c'est quand même plus sympa. Encore une fois, les rumeurs pour les nouveaux 3 étoiles se sont révélées imprécises et fausses. On va dire que ça fait partie du charme folklorique de cette journée! Marc Veyrat et sa Maison des Bois, en seulement 2 ans (no comment...) retrouve la "grande famille" des 3 étoiles, alors que certains avis (comme Atabula, Luxeat, Le Figaro...) étaient plutôt mitigés. Le deuxième est une surprise sans l'être totalement non plus (car déjà annoncé, comme les autres, comme 3 étoilisable depuis quelques années), c'est Christophe Bacquié au Castellet, chef MOF unanimement salué pour la grande qualité de sa cuisine.

  Quand à moi, j'ai été plutôt nul en prévision cette année (mais contrairement à 2017, nous n'avions pas fait ou refait les tables que j'ai cités, donc c'était seulement basé sur les avis des autres). Pour la Nouvelle-Aquitaine, Nicolas Magie n'aura pas encore sa deuxième étoile cette année, ce n'est que partie remise. Finalement, le nouveau chef de Cordeillan Bages, Julien Lefebvre, n'accroche qu'une étoile, mais c'est un peu logique pour l'instant, il me semble que c'est son premier poste de chef, le guide donne rarement directement 2 étoiles (d'ailleurs, fait étrange, l'ancien restaurant dans lequel il officiait, Histoires à Paris, conserve ses 2 étoiles alors qu'il a fermé... ). Garopapille obtient bien une étoile à Bordeaux, Phillipe Etchebest également (pour une table d'hôte de 12 couverts maximum, menu unique à 170 €, je ne peux m'empêcher de trouver ça un peu "bizarre"...). Lauryvan n'a finalement pas eu d'étoile, mais j'ai cru comprendre que le chef, David Boyer, n'y officiait plus. Ceci explique peut-être cela. Dans le Lot, le Jasmin (la table de l'immonde château/hôtel/restaurant le Stelsia) obtient finalement une étoile, ainsi que l'Hysope en Charente-Maritime et La Chapelle Saint Martin à Limoges. Au niveau des pertes: Darroze à Langon (dommage, seul étoilé dans le secteur), Les Belles Perdrix à St Emilion (fermeture jusqu'en 2020), L'Auberge Labarthe (comme prévu, changement de chef et de concept), Passion et Gourmandise (fermeture), Le Château de Castel Novel près de Brive la Gaillarde, La Table des Sens à Saint Sylvestre sur Lot (déménagement), et l'Imaginaire à Terrasson (changement de chef). Dyades, bizarrement, n'est pas rétrogradé alors que le chef n'y est plus depuis novembre. L'annonce est peut-être arrivée trop tard après le bouclage...

  Au niveau national, quelques surprises, qui montrent que le Guide Michelin prend son temps mais que, un jour ou l'autre, ça finit par arriver (mais parfois malheureusement trop tard, comme pour Roellinger). L'Hostellerie Jérôme à La Turbie, apparemment injustement rétrogradée en 2014, récupère sa deuxième étoile. Le chef, Bruno Cirino, est un fou de produits, et c'est une adresse de connaisseur qui donne véritablement envie (pas de chichi dans l'assiette, mais mon dieu que la simple lecture de la carte fait saliver!). Une étoile de plus pour le groupe  Loiseau avec Loiseau Rive Gauche, bonne stratégie du groupe.  Jean Sulpice, avec son audacieux mais remarquable pari de faire revivre l'historique Auberge du Père Bise à Talloire, adresse mythique, récupère les 2 étoiles qu'il avait plus haut, dans les montagnes. Le Chateaubriand, du chef Inaki Aizpitarte, adresse bistronomique et plebiscitée par les hipsters de tous poils (surtout de barbe) et le "50th Best" guide, obtient une étoile. Longtemps boudé par le Guide Rouge (comme Alexandre Gauthier, David Toutain...), c'est cette fois-ci lui qui les a snobé, il n'était pas présent à la cérémonie. 

  Légère déception pour la région,  Coutanceau n'a pas encore ses 3 étoiles. Mais c'est probablement encore un peu trop tôt, et vu la direction qu'il prend, notamment dans cuisine et le concept  de son restaurant qui devient plus que global (jusqu'au sorbet à l'huitre et autres salicornes en dessert), un jour on l'espère tous, elle arrivera! 

LES NOUVEAUX 3 ÉTOILES:
La Maison des Bois de Marc Veyrat, à Manigod
Christophe Bacquié, au Castellet

LES NOUVEAUX 2 ÉTOILES:
Au 14 Février (St-Amour-Bellevue)
Takao Takano (Lyon),
Jean Sulpice (Talloires)
Hostellerie Jérôme (La Turbie)
Flaveur (Nice)

LES NOUVEAUX 1 ÉTOILES:
Sud-Ouest :
Garopapilles (Bordeaux, 33)
Le Quatrième Mur (Bordeaux, 33)

Le Barbacane (Carcassonne)
Le Grand Cap (Leucate)
Chapelle St-Martin (Limoges, 87)
Auberge de la To
ur (Marcolès)
Château de Cordeillan-Bages (Pauillac, 33)

L'Almandin (St-Cyprien)
SEPT (Toulouse),
La Promenade (Verfeil)
Le Jasmin (Villeneuve-sur-Lot, 47)

Sud-Est :
Louison (Aix-en-Pce),
Table de Manville (Baux-de-Pce),
L'Émulsion (Bourgoin-Jallieu), Les Fresques (Évian),
L'Atelier Yssoirien (Issoire)

U Santa Marina (Porto-Vecchio, Corse),
La Table de la Ferme (Sartène, Corse),
Lou Cigalon-Maison Martin (Valbonne).

Paris:
Mavrommatis (5e), Emporio Armani Caffè (6e), Quinsou (6e), Loiseau Rive Gauche (7e), Pertinence (7e), Copenhague (8e), L'Ecrin (8e), Le Chateaubriand (11e), Table - Bruno Verjus (12e), Montée (14e), Alan Geaam (16e)..
Comice (16e), Etude (16e), L'Arcane (18e), Ken Kawasaki (18e), Jean Chauvel (Boulogne-Billancourt, 92), Le Quincangrogne (Dampmart, 77), Le Domaine de la Corniche (Rolleboise, 78)

Nord-Est :
J
érôme Feck (Châlons-en- Champagne)
Château de Courban (Courban)
La Merise (Laubach)
Le Marcq (Marcq-en-Barœul)
L’O des Vignes (Fuissé)
Transparence "La Table de Patrick Fréchin" (Nancy)

Nord-Ouest :
L'Essentiel (Deauville)
l'Auberge de Bagatelle (Le Mans)
Auberge Grand'Maison (Mûr-de-Bretagne)
Ima (Rennes)
L'Hysope (La Rochelle, 17)
Intuition (Saint-Lô)
Le Pousse-Pied (Tranche-sur-Mer).

 

ET LES PERTES D'ÉTOILES POUR 2018:

LES NOUVEAUX ÉTOILÉS DU GUIDE MICHELIN 2018
LES NOUVEAUX ÉTOILÉS DU GUIDE MICHELIN 2018

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article